Catherine Chion, l’illustratrice

Catherine Chion est une femme du Rhône. Elle le dessine et en explore inlassablement l’âme et les méandres ; elle écrit la mémoire des gens de ce fleuve « qui fait le lien entre les coteaux et le reste du monde. »

Illustratrice, poétesse, conteuse, c’est de son amitié, de ses couleurs et de cette passion du fleuve partagée qu’elle habille nos bouteilles.

Lire la suite

Frédéric Mistral, le poète

Le poète Frédéric Mistral, né en 1830 en Provence, prix Nobel de Littérature en 1904, fut le plus grand conteur du Rhône et des mariniers de Condrieu. Nous lui devons le magnifique Poème du Rhône.

Lou Pouèmo dou Rose

Van parti de Lioun à la primo aubo
Li veiturin que règnon sus lou Rose.
Es uno raço d’ome caloussudo,
Galoio e bravo, li condriéulen. Sèmpre
Planta sus li radèu e li sapino,
L’uscle dou jour e lou rebat de l’aigro
Lé dauron lou carage coume un brounze.
Mai d’aquéu tèms encaro mai, vous dise,
Lé vesias d’oumenas à barbo espresso,
Grand, courpourènt, clapu tau que de chaine,
Boulegant un saumié coume uno busco,
De pupo à pro cridant, jurant de-longo
E largamen, pèr se baia courage,
Au poutarras pintant la roujo tencho,
A beu taioun tirant la car de l’oulo.
De-long dou flume èro uno bramadisso
Que d’auro en auro entendias de-countuni :
« Pro vers la baisso, hou !
Reiaume ! Empèri !
Amount la pro ! Dau ! Fa tira la maio ! »

Ero Coundriéu soun nis, ounte s’amodon
De noste vènt-terrau li proumié boufe.

Le Poème du Rhône

Dès la prime aube, vont partir de Lyon
Les voiturins qui règnent sur le Rhône.
C’est une race d’hommes robustement musclée,
gaillarde et brave, les Condrillots. Toujours
debout sur les radeaux et les sapines,
Le hâle du soleil et le reflet de l’eau
leur dorent le visage comme un bronze.
Mais en ce temps, vous dis-je, plus encore
On y voyait des colosses à barbe épaisse,
grands, corpulents, membrus tels que des chênes
remuant une poutre comme on fait d’un fétu,
de la poupe à la proue criant, jurant sans cesse
Et largement, pour se donner courage,
Au pot énorme humant le rouge piot,
tirant à beaux lopins la chair de la marmite.
C’était le long du fleuve une haute clameur
Que du nord au midi on entendait sans trêve :
« Proue en aval, ho ! Royaume ! Empire !
Amont la proue ! Sus ! Fais tirer la maille »

Leur nid était Condrieu, où se meuvent
Les premiers souffles de notre Vent-Terral

Lire la suite

Rhône, de rivages en visages

Catherine Chion côtoie le Rhône depuis longtemps. Elle est partie rencontrer
des riverains de tous âges, femmes et hommes, anciens braconniers ou mariniers, simples habitants, sportifs, pénichards, promeneurs… Ils ont raconté leurs liens avec le fleuve. En mêlant leurs mots et leurs regards aux siens, elle a composé des textes courts, comme autant de petits éclats de la mémoire du Rhône.

Lire la suite