Le sol, les ceps

Adapter la viticulture biologique aux contraintes des coteaux représente un véritable défi. Toute mécanisation classique ainsi que l’aide du cheval sont impossibles en raison des fortes pentes et de l’étroitesse des chaillées.
Nous favorisons un environnement varié autour et au sein de la vigne. Cependant, les contraintes hydriques liées à l’exposition et à la nature du terrain interdisent la concurrence de l’herbe sous les ceps en période de végétation.

Pour pouvoir travailler le vignoble façonné en courbes de niveau et maîtriser ainsi l’herbe, il a fallu mettre au point un outil spécialement adapté au domaine. De conception artisanale et très efficace, il nous permet d’obtenir un résultat satisfaisant sans « casser » la structure du sol.
Les finitions se font à la pioche.

C’est ainsi que nous obtenons un terrain souple, vivant et sans problèmes d’érosion. Cela profite non seulement aux ceps de viognier fichés à « l’ancienne » sur échalas, mais également à la faune et à la flore qui contribuent à l’équilibre de la parcelle.